Robida et le Chat Noir

Publié le par Erwelyn

Le journal Le Chat Noir, édité par le cabaret du même nom situé à Montmartre, paraît en 1882. Avec La Caricature d’Albert Robida et Le Courrier Français de Jules Roques, Le Chat Noir aura l’une des plus grandes longévités de la presse fin de siècle. Le dernier numéro sort le 30 Mars 1895.

Quelques 80 illustrateurs et chroniqueurs participent au journal. Mais si Robida réalise une affiche pour le cabaret, il ne publie qu’une seule planche dans le n°353 du 20 octobre 1888 sous le titre : Vient de paraître dont je n’ai malheureusement aucun visuel à pour proposer pour le moment.

 

Parmi les illustrateurs et caricaturistes qui ont le plus participé au journal, on trouve Willette et ses Pierrots, Steinlein et ses magnifiques chats, Caran d’Ache et ses militaires, Henri de Sta et ses caricatures politiques et également militaires, Doès, Fau, Godefroy etc. Certains sont familiers de d’Albert Robida pour publier aussi dans son propre journal, La Caricature mais aussi dans Le Rire.

Chacun y va donc de son personnage, le plus souvent victime de son quotidien. Et même sans aucunes paroles, ses histoires sont à rapprocher des autres formes de la littérature populaire.

 

Quant au cabaret en lui-même, créé par Salis en 1881, c’est là que s’est réfugiée la fantaisie parisienne. Les chansonniers et les poètes y sont tour à tour « lyriques, réalistes, mélancoliques, satiriques, graves, funambulesques, moyenâgeux, fin de siècle, contemporains de Pindare et de la Pompadour, républicains, aristocrates, chauvins, anarchistes, parisiens, provinciaux, exotiques, hongrois, morvandiaux, bretons. » (Léon Durocher. Extrait d’Au temps du chat noir)

Il n’est donc pas étonnant que Robida contribue par son trait de crayon à cette aventure en réalisant l’affiche du cabaret après son déménagement au 12 rue Victor Massé. (Le cabaret se situait à ses débuts Boulevard Rochechouart.)

 

Pour en savoir plus sur le cabaret et son journal, vous pouvez consulter les deux ouvrages qui m’ont inspiré la chronique ci-dessus :

Au temps du Chat Noir
tome XVII de la collection Histoire de la Chanson Française par Pierre d’Anjou - Edition La Lyre Chansonnière & Henri Lemoine et Cie - Paris 1943

Cet ouvrage à dénicher sur internet ou chez les bouquinistes dresse un historique du cabaret et offre plusieurs textes de chansons et poèmes ainsi que leurs tablatures d’auteurs et chanteurs comme : Théresa, Mac-Nab, Léon Durocher, Jacques Ferny etc. La couverture reprend l’affiche d’Albert Robida.

 

Histoires sans paroles du Chat Noir
- Edition du Musée de la bande dessinée - 1998 -  isbn 2-907848-13-5

Un bel album qui offre une sélection de planches des illustrateurs et caricaturistes qui ont le plus participé au journal. On y trouve Willette, Steinlein, Uzes, Caran d’Ache, Godefroy, Doès etc…

Publié dans Presse

Commenter cet article

SBM 23/04/2009 23:46

Très beau travail ! Vive Albert Robida ! Et j'ai honte tu sais, si tu veux, je retire l'image, j'aurais vraiment dû te demander, d'autant plus que les autres images trouvées sur le net ne me plaisaient pas, on n'y voit pas aussi bien une machines volantes...