Edito 2010

Publié le par Erwelyn

Bonjour à tous,
Voilà trois ans, j'avais créé ce blog afin de mieux faire connaître Albert Robida, à qui ce blog est entièrement consacré. Il avait certes bien démarré à une époque où, libérée de toute contrainte professionnelle, j'avais pu vraiment m'y consacrer. Entretemps, mon projet personnel d'ouvrir une librairie s'étant concrétisé, je n'ai malheureusement plus du tout eu le temps de l'entretenir. Mais croire que ce blog est mort, ce serait bien dommage.
D'ailleurs, il est un des 10 premiers résultats sur google, ce qui prouve, que même s'il n'est pas régulièrement mis à jour et enrichi, son contenu est déjà suffisamment dense, au moins pour la biographie et la bibliographie exhaustive de cet auteur. pour attirer les visiteurs.
Durant cette longue période d'absence, l'association des Amis d'Albert Robida, s'est endeuillée de deux pères fondateurs : Claude Rebeyrat, décédé le 1er janvier 2009 et Jean Robida. En reprenant le clavier pour cette petite lettre, j'ai évidemment une pensée pour eux, même si leur disparition remonte maintenant à presque deux ans.
Albert Robida continue de croiser ma route. Il n'est pas rare de rencontrer ici ou là des oeuvres qui s'inspirent de lui et de son travail. Parfois même des clins d'oeil pas toujours volontaires, notamment en bande-dessinée, où la recherche de visuel fait souvent appel à une sorte d'inconscient collectif qui ramène toujours à Robida, même si la plupart se réclameront de Jules Verne... que c'est pénible !
En tout cas, j'ai profité d'un nouvel article concernant la bande-dessinée Hauteville House, pour remettre un peu le nez dans ce blog qui malgré mon manque certain de temps, me tient toujours à coeur, ne désespérant pas de pouvoir un jour mettre la suite de ma chronique sur Saturnin Farandoul.
Je l'ai donc un peu dépoussiéré, rhabillé d'une bannière un peu plus attractive (bien que faite maison) et surtout réactualisé, principalement la rubrique "liens". Ces derniers qui renvoyaient vers des liens défectueux (car nos amis, même s'ils existent toujours ont migré leur blog ailleurs) sont désormais à nouveau actifs.
Nous avons aussi fait un lien vers notre librairie. Evidemment, nous savons tous que les livres de Robida ne sont plus disponibles autrement que par le téléchargement ou par quelques associations confidentielles qui pour autant ne déméritent pas. Mais cela vous permettra peut-être aussi de faire le chemin inverse du mien. Je suis arrivée à Robida par la science-fiction, peut-être que vous, vous arriverez à la science-fiction par Robida. Et si c'est un genre que vous affectionnez déjà, alors nous serons ravis de vous faire découvrir notre projet.
Voilà, je ne sais pas s'il me sera donné de faire revivre ce blog aussi bien que je le désirais à sa création, mais je suis bien contente, en ce jour pluvieux, d'avoir pris le temps, ce temps qui file si vite, pour me rappeler à mes passions annexes. Et comme aurait dit Claude, vive Robidouille !

Herveline

Publié dans Archives

Commenter cet article